Tokyo, préparations et sentiment général.

Vu de notre fenêtre.

Comme vous avez pu le constater grâce à mes post Instragram, j’ai eu la chance de visiter Tokyo. Je suis partie du 1er au 13 septembre 2017. Bien que ce ne soit pas la ville que j’ai préféré visiter pour le moment, ce fût une très bonne expérience. J’aime découvrir de nouvelles choses, et cette ville était très dépaysante.

Je peux dire que nos visites peuvent se séparer en deux catégories : les quartiers commerciaux et les parcs. Pour tous vous dire, j’ai pu mieux apprécier les gros quartiers commerciaux, tel que Ikebukuro et Akihabara, après avoir visité les grands  parcs de la ville.

Quartier de Ikebukuro.

Un autre aspect dépaysant fût la chaleur. Il faisait encore en moyenne 30 degrés et très moite. Nous avons ressenti cela dès notre escale à Pékin. J’ai pourtant vite réussis à m’habituer à la chaleur. Les métros et une grosse partie des magasins sont climatisés, notre séjour a donc été plus supportable que quatre jours de canicules à Paris. De plus, nous étions dans un petit quartier calme, avec une climatisation dans l’appartement. Nous pouvions donc avoir un peu de fraîcheur pour dormir.

Je partage avec vous quelques informations sur la manière dont j’ai préparé mon séjour, si certains désirent tenter l’aventure. Nous avons préparé notre voyage dans les grandes lignes dès mars 2017, mais cela faisait bien trois ans que nous économisions. Nous avons regardé plusieurs sites de vols low cost puis nous avons jeté notre dévolu sur des billets de la compagnies Air China trouvés sur le site Vente Privée (Mister Fly). En comptant l’assurance annulation nous avons payé moins de 1200 euros pour deux, avec deux bagages en soutes par personne. Le seul bémol, les escales à Pékin à l’allée et au retour.

Je vais m’arrêté sur ce point quelques instants. Nos escales étaient soit très tôt le matin soit très tard le soir. Il faut, malgré tout, rester très concentré. A l’allée, nous aurions pu louper notre correspondance si nous n’avions pas changés de queue après dix minutes de réflexion. Il y avait énormément de monde et au bout de la fil des transits locaux, une autre queue pour les transits internationaux. Après avoir attendu pour montrer notre passeport, nous avons encore eu une longue attente pour passer les portiques de sécurité où les agents sont encore plus strictes qu’à Paris. Nous sommes donc arrivé devant la porte d’embarquement, à l’autre bout du terminal, quelques minutes avant le début de l’embarquement.

Je vous avoue que nous nous sommes donc préparé mentalement pour le retour mais tout à été beaucoup (!) plus rapidement.

Attention aussi à ne pas laisser de batterie portative dans vos bagages en soute. J’ai récupérer une de mes valises seulement le lendemain de notre atterrissage et nos 2 batteries n’étaient plus dedans.

Nous sommes donc arrivé à Tokyo le samedi 2 septembre vers 14 heures. Nous avions par avance commandé un boitier wifi portatif et des cartes de métro. Nous avions déjà nos cartes et nous avons récupéré le boitier à l’aéroport d’Haneda. Pour ce qui est de ces deux produits, si vous êtes sur Paris, je vous conseille d’aller à l’agence de voyage « Vivre le Japon » au 30 rue St-Anne 75001 près de l’Opéra. Faites aussi un tour sur leur site et sur le site Kanpai . Nous y avons trouvé les informations nécessaire à notre voyage et surtout concernant les transports.

Les fameuses cartes de transports se nomment PASMO. Nous les avions récupérées quelques jours avant le départ. Vous devez mettre 20 euros pour activer les cartes. L’agence Vivre le Japon prend 5 euros de commission. Les 15 euros peuvent s’utiliser dès l’arrivée. Il est très facile de recharger ces cartes sur les bornes dans les gares ou station de métro, à hauteur minimum de 1000 yens, soit 10 euros. Nous avons pu ensuite utiliser sans problème le metro, qui est très agréable et beaucoup plus propre qu’à Paris. Les gens sont disciplinés et discrêt, et il y a très peu de retard. N’oubliez pas de faire la queue dans les marquages au sol prévu à cet effet ! Nous avons réussis à nous en sortir grâce à ce plan de métro qui est sur le site Kanpai.

Concernant la monnaie nous sommes sommes rendu quelques jours avant le depart à l’agence « comptoir  change opéra » situé au 36 avenue de l’Opéra 75002 Paris. Nous avons reçu tout l’argent directement et sans frais. J’ai pu rechanger un billet de 5000 yens (environ 38 euros) à mon retour sans soucis. Ils reprennent les billets et les pièces de 500 yens (environ 4 euros).

Pour finir ce premier article sur Tokyo, je vais vous parlez du logement. Nous l’avons réservé au mois de Mars sur le site Air BnB. Nous étions dans le quartier de Kami-ikebukuro, à cinq minutes de la gare de Kita-Ikebukuro ( Shobu-Tojo Line) et à une station ( 20 minutes à pied) du quartier dynamique de Ikebukuro ( Yamanote Line). Comme je l’ai précisé sur mon commentaire Air BnB, nous avions mal compris la taille et l’agencement de l’appartement. Nous nous sommes retrouvés à quatre adultes dans 25 mètres carré. Nous pensions que nous avions deux pièces mais ce n’en était qu’une avec mezzanine. Malgré la taille et le fait de jouer à Tetris avec les valises, l’appartement était très fonctionnel. Le quartier etait très agréable, avec des écoles, un temple et des supérettes ouvertes h24 à des prix raisonnables.

Parc à Kami Ikebukuro.
A la sortie de la gare de Kita Ikebukuro.

J’espère que tous ces conseils vous aiderons et vous donnerons envie de visiter cette ville fascinante. J’espère avoir le temps de rapidement vous parler des grands quartiers, des parcs et de TokyoDisneySea.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s