A Star is Born

Ce film est réalisé par Bradley Cooper et est sorti le 3 octobre en France. Ce n’est pas la première fois que cette histoire est présentée sur les écrans. Le premier film est sorti en 1937, il est réalisé par William A. Wellman, se sont Janet Gaynor et Frederic March qui jouent les rôles principaux. Ensuite, l’histoire est reprise une première fois en 1954 avec Judy Garland et James Monson, puis une deuxième fois en 1976 avec Barbara Streisand et Kriss Kristofferson. C’est donc la troisième fois que le film renaît, cette fois-ci avec Lady Gaga et Bradley Cooper.

L’ancienneté du scénario est peut-être la raison de son classicisme, dans le sens où l’histoire est assez simple et déjà vue. Deux personnes se rencontrent, s’aiment et s’éloignent. Bien-sûr les éléments liés au monde de la musique, des concerts et du show-business amènent les idées intéressantes du scénario. Ally est une jeune femme à la voix d’or qui se produit dans des bars. Elle va croiser par hasard le chemin de Jackson Maine chanteur miné par l’alcool, la drogue et son passif familial. Il va l’aider à rentrer dans le monde de la musique. Pendant qu’Ally s’élève et Jack sombre de plus en plus.

Le film montre la difficulté à vouloir et à pouvoir rester intègre dans le monde du show-business. Aussi la façon dont les stars doivent gérer leurs répétitions, leurs concerts et leurs vies privées. Cela donne des scènes assez compliquées entre Ally et son manager qui veut l’éloigner de Jack. Pourtant elle essaye de tenir bon en essayant de combiner sa vie d’artiste et sa vie amoureuse.

Bradley Cooper ne nous propose pas que le côté sombre de cet univers. Il filme de très belles scènes de concerts, très intenses, comme des scènes d’intimités à la fois sensuelles et pudiques. Il fait attention à ne jamais montrer Lady Gaga complètement nue, pour que nous nous intéressions d’avantage à sa voix et à ses prestations plutôt qu’à son physique. D’ailleurs, son personnage représente une femme pas forcément très sophistiqué au moment où Jackson Maine va découvrir son talent. Elle lui dit elle-même que les maisons de productions ne voulaient pas d’elle à cause de son physique. Elle va travailler son look à partir du moment où son talent est reconnu, tout en restant dans ses propres idées. Quand son manager la souhaite blonde platine, elle va se teindre en rousse. Encore une fois, cela présente le fort caractère de son personnage. Pour moi cela fait écho à l’artiste qu’est Lady Gaga : une artiste qui a pris la décision de ne pas rentrer dans le conformisme, que se soit dans ses tenues ou ses interprétations.

Pour conclure, je trouve la prestation des acteurs très bonnes. Pendant longtemps, je pensais que les artistes devaient rester dans leur catégorie, ne pas « empiéter » sur l’art des autres. Ils pourraient se perdre et se discréditer dans leurs prestation à vouloir trop en faire. De plus, je trouvais que c’était surtout une question d’égo pour eux et que cela faisait «  melons ». Pourtant, je me rends compte que j’ai eu tord. Il est important pour les artistes de sortir de leur zone de confort pour ne pas s’enfermer dans leur art et nous servir toujours la même histoire. Ici Bradley Cooper chante et Lady Gaga joue pour notre plus grand plaisir !

Crédit photographique: Allociné

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s