Apprentis parents

Apprentis parents

Film réalisé par Sean Anders, en salle le 27 février 2019

Tiré de faits réels.

Le réalisateur de Comment tuer son boss 2 (2014) et Les Millers: une famille en herbe (2013), signe cette fois-ci une comédie sur le thème de l’adoption. Un couple joué par Mark Wahlberg (Ted, Transformers) et Rose Byrne (Nos pires voisins, Insidious) décide d’adopter un enfant. Ils vont rapidement en avoir non pas un mais trois, issus d’une même faterie. Entre les caprices des enfants, les critiques de leur entourage, et les retournements de situations, nos deux protagonistes doivent chercher leur place de parent adoptif.

null

Le film fait rire, mais un rire quelque peu prévu. Le scénario est sans grande surprise au fur et à mesure que les informations nous arrivent et les personnages sont encore stéréotypés. La plus part des femmes sont présentées comme colériques ou peu sûrs d’elles, et la plus part des hommes sont là pour dire des blagues déplacés. Le film reste un peu coincé dans un humour des années 2000, ce qui est un peu dommage au regard du sujet qu’il aborde.

L’adoption est en effet le cœur du film. Ce sujet nous donne un aperçu du système américain en matière d’adoption et de placement d’enfants dans des familles d’accueilles. Il y a par exemple au début du film, une scène assez spéciale où les parents font comme « un marché » pour choisir leurs futurs enfants. Pendant une journée, les enfants à adopter jouent dans une grande kermesse, les futurs parents passent et notent sur une liste ceux qu’ils souhaiteraient adopter.

Le film montre bien les sentiments que peuvent ressentir les différents membres de cette nouvelle famille. Les comportements des enfants mettent en lumière leurs traumatismes et leurs espoirs face à leur passé et leur futur. Du côté des parents, il y a le doute, la fatigue et l’exaspération dû aux différentes situations vécues.

Sans vous spoiler j’aurais peut-être préféré que la fin soit différente, moins attendu car toutes les situations d’adoptions ne se ressemblent pas. Ce film, malgré ses défauts, dressent un portrait de l’adoption aux État-unis touchant et pleins d’espoirs.

null

 

 

Crédit images: Allociné

Crédit vidéo: Youtube.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s